Top 5 des plus beaux villages de Champagne-Ardenne !

Village 18 déc. 2021

La Champagne-Ardenne regorge de villages de caractère qui ne demandent qu’à être visités ! Notable pour sa proximité avec la Belgique et le Luxembourg, c’est une région riche en patrimoine grâce à ses communes chargées historiquement. Découvrons aujourd’hui 5 villages à compter parmi les plus beaux de la Champagne-Ardenne !

Henoo est une application gratuite et collaborative qui vous permet de découvrir et de partager le patrimoine qui vous entoure !

Ervy-le-Châtel


Ses habitants sont appelés les Ervytains.

Arrosée par la rivière l'Armance, protégée par son église Saint-Pierre-ès-Liens, Ervy-le-Châtel est une commune qui travaille son art du vitrail depuis le VIIIe siècle.

Les origines de la commune remontent jusqu’au IIIe siècle, lorsqu’il ne s’agissait alors que d’une forteresse militaire du nom d’Erratus Vicus. Ce n’est qu’à partir de 1344 que la cité prend son appellation actuelle.

La Guerre de Cent Ans sera un véritable tournant pour le village. Après la prise d’assaut des Bourguignons en 1433 seront détruits  l’église, le château fort et ses puissantes fortifications, ainsi que l’une des deux portes médiévales. Demeure aujourd’hui la porte Saint-Nicolas datant du XIVe siècle, monument unique dans le département de l’aube.

Cela permettra cependant à Ervy-le-Châtel de renaître : l’église du XVe siècle est reconstruite et est aujourd’hui l’édifice le plus important de la région Champagne-Ardenne. Son architecture mêlant Renaissance et Art gothique fait désormais partie intégrante du patrimoine historique du département de l’Aube, grâce ses vitraux remarquables et sa statuaire typique de l’école Champenoise du XVIe siècle…L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1914.

A Ervy-le-Châtel, vous pourrez visiter la maison du vitrail d’Armance située dans l'ancienne prison du village en 1833 : il s’agit d’un musée qui montre les étapes de fabrication de l’art ancestral du vitrail, mais propose également la projection de films sur le métier de maître verrier ainsi que la découverte des lieux emblématiques de la commune.

Neuville-sur-Seine


Ses habitants sont appelés les Navarrats.

Minutieuse alliance du patrimoine et de la nature, Neuville-sur-Seine est une commune à l’histoire intimement liée à la culture de la vigne. On atteste en effet que les moines cisterciens de l’abbaye Notre-Dame de Mores travaillaient déjà l’art de la viticulture aux XII et XIIIe siècles. En 1474, l’église du village dédié à la Nativité de la Vierge Marie fut grandement endommagée lors de la lutte durant laquelle Louis XI se confronta à Charles le Téméraire. Ne demeure alors que son clocher du XIIe siècle, et le reste de l’église sera reconstruit au XVIe siècle.

Mais ce qui rend Neuville-sur-Seine spéciale, ce sont ses caractéristiques naturelles remarquables. Non seulement la petite commune est traversée par la Seine, mais elle est aussi entourée de forêts luxuriantes comportant nombre d’espèces végétales rares ou protégées. Elle compte ainsi parmi les stations botaniques forestières les plus riches du département de l’Aube. Le village en lui-même quant à lui est également très fleuri grâce au bénévolat de ses habitants.

Une fois à Neuville-sur-Seine, vous pourrez notamment visiter la Maison de champagne Philippe Prié, vignoble riche en savoir-faire depuis 1737, dont les champs s’étendent sur 26 hectares. Leur boisson récompensée à maintes reprises est le témoignage d’une technique de champagnisation perfectionnée au fil des siècles par les talents combinés de la famille et de l’équipe de vignerons. Si vous êtes amateurs de caves champenoises, découvrez les 7 Maisons de champagne à visiter en Champagne-Ardenne avec Henoo !

Bourmont

Ses habitants sont appelés les Bourmontais.

Bourmont est une cité bâtie sur une colline, au milieu d’un océan de verdure. Elle recèle de nombreux trésors comme sa maison Renaissance, son Couvent des Annonciades ou encore sa promenade du Côna, qui permet un panorama spectaculaire sur la vallée haut-marnaise…

Son riche patrimoine permet également de définir Bourmont comme étant une commune où se sont croisés divers moments historiques marquants.

C’est par exemple ici que se trouve l’ancienne forteresse de la cité, qui recueillait alors officiers publics et hommes d’église. Lors de la Seconde Guerre mondiale, c’est aussi là que les valeureux tirailleurs sénégalais du XIVe régiment résistèrent aux soldats allemands en juin 1940. Enfin, le 23 juillet 1873, c’est ici qu’est né Albin Michel, créateur de la célèbre maison d’édition du même nom.

Pour les amateurs d’architecture, l’église Saint-Joseph saura vous charmer par son architecture néo-gothique au style remarquablement homogène. En déambulant à Bourmont, vous serez également surpris d’être accueilli par un mariage de la végétation et du minéral, qui s’illustre à merveille par son parc des Roches, classé “Jardin remarquable” en 2014. Même si le parc semble être une ruine de château médiéval où la nature a repris ses droits, il n’en est rien. Le parc est en réalité l'œuvre d’un maire de Bourmont qui officiait au début du XIXe siècle. C’est lui qui aménagera ce parc au paysage romantique mêlant éléments naturels et artificiels : escaliers, cadolles et loges en pierre sèche forment le lieu idéal pour le plaisir des sens, à la poésie dont on s'imprègne encore aujourd'hui.

Le parc des Roches se découvre toute l'année ! Des visites guidées sont possibles en s'adressant à la société historique et archéologique de Bourmont.

Sainte-Ménehould

Ses habitants sont appelés les Ménehildiens.

L’écrivain Maurice Barrès décrit cette cité comme étant « Une ancienne forteresse, fièrement perchée sur une haute colline ». Autrefois nommée Château-sur-Aisne, la cité doit son nom actuel à Manehildis, femme qui se distinguait par sa bonté et sa piété au Ve siècle. La légende raconte même que la sainte aurait fait jaillir une source à proximité de la commune en touchant le sol avec sa quenouille. Une statue est érigée en son nom en 1920 en signe de reconnaissance de la protection obtenue grâce à elle lors de la Première Guerre mondiale.

Ville témoin de l’Histoire, c’est ici qu’est reconnu et poursuivi Louis XVI lors de la fuite de Varennes en juin 1791. C’est par ailleurs entre Sainte-Ménehould et Valmy qu’a eu lieu la première victoire décisive de l’armée française durant la Révolution, en 1792 ! Enfin, divers combats de la Grande guerre se sont déroulés aux confins de sa forêt d’Argonne située en lisière de la commune… La cité a donc connu nombre d’événements marquants, une pépite pour les passionnés d’Histoire !

Si vous souhaitez profiter de tout le patrimoine qu’offre Sainte-Ménehould, l’Allée des couleurs, parcours touristique mêlant architecture, paysage et loisir sera parfait pour découvrir cette petite cité de caractère. L’escapade commence par le centre d’interprétation de la bataille de Valmy et le Musée d’Art et d’Histoire, puis continue notamment par une promenade le long des anciens remparts de la ville afin d’y apprécier les pâturages et autres paysages forestiers. Vous pourrez enfin achever votre balade en kayak ou en bateau à pédale le long de l’Aine, qui ceinture complètement le cœur de l’espace XVIIIe siècle.

Baconnes

Ses habitants sont appelés les Baconnais.

Village situé entre deux voies romaines, Baconnes conserve les vestiges de son passé. Une partie de ses remparts est en effet toujours visible au sud-est du village.

Aussi incongru que cela puisse paraître, les Baconnais descenderaient en réalité des Huns ! Selon la légende, une horde de Huns se seraient retranchés et auraient choisi de s’installer à Baconnes après leur défaite de la bataille des champs Catalauniques au Ve siècle. C’est Jules Romains qui raconte ces événements dans sa fresque romanesque Les hommes de bonne volonté.

La particularité de Baconnes réside dans son paysage étonnant : village fleuri depuis 1968, son verdoiement prospère grâce à ses habitants qui, collectivement, participent au fleurissement du village. La majorité des propriétés de Baconnes n’ont ni portail, ni clôture, ce qui donne l’impression que la commune est un vaste jardin entretenu de manière collective. Il s’agit d’un fait rare dans la région, véritable témoignage de l’ouverture d’esprit et la convivialité des Baconnais, qui sont fiers de contribuer au statut de village 4 fleurs.

Lorsque le temps est doux, vous pourrez déguster les délicieuses crêpes et glaces artisanales de Baconnes ! La crêperie, gérée par une association à la Fontaine Fleurie, est ouverte chaque samedi et dimanche.

Sources :

www.chalons-tourisme.com

www.petitescitesdecaractere.com

www.web-tv-tourisme.com

www.maisons-champagne.com

fr.wikipedia.org

www.visitlachampagne.fr

www.tourisme-champagne-ardenne.com




Mots clés

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.