Top 10 des plus beaux villages alsaciens

Village 1 nov. 2021

L’alsace et ses villages pittoresques n’en finiront jamais de nous charmer… Si vous êtes à la recherche d’une destination dépaysante, nous ne pouvons que vous conseiller de visiter ces villages. Deux d'entre eux ont déjà été présentés : Mittelbergheim et Neuf-Brisach dans l’article les 10 plus beaux villages du Grand Est. Plongez avec nous au cœur de l’histoire passionnante et le patrimoine riche de ces villages aux maisons à colombages, façades colorées et fenêtres fleuries typique de la région !

Henoo est une application gratuite et collaborative permettant de découvrir et partager le patrimoine qui vous entoure ! Retrouvez ces villages dans la liste les plus beaux villages de France.

Eguisheim (Haut-Rhin)

Les habitants sont appelés les Eguisiens et Eguisiennes

Le territoire semble avoir été occupé dès la paléolithique. D’ailleurs on y découvre en 1865 les restes d’un homme du type néanderthalien, une espèce éteinte de l’homme ayant vécu jusqu’à environ 30 000 ans avant nos jours. Les Cro-Magnon était sûrement le premier peuplement du site. Plus tard, ce sont les romains qui habitent le territoire et développent les premières cultures de la vigne.

Dans la période Mérovingienne, l’Alsace était gouvernée par les comtes et par les ducs d’Alsace. C’est à cette époque que le village commence à se développer, notamment après la construction du premier château d’Eguisheim au VIIIème siècle par le comte Eberhardt, le petit-fils du IIIe duc d’Alsace.

La riche histoire du village fait partie intégrante de son charme, ce n’est pas anodin qu’il soit classé parmi les plus beaux villages de France. La ville est entourée de collines recouvertes de vignes et surplombée par les Trois Châteaux qui veillent sur elle.

Sa taille modeste, son architecture typique, ses fontaines et rues pavées qui semblent s’enrouler autour du château ne pourront que vous faire tomber sous le charme de ce village médiéval.

Ribeauvillé (Haut-Rhin)

Ses habitants sont appelés les Ribeauvillois et les Ribeauvilloises.

Situé au cœur des vignobles alsaciens, Ribeauvillé est à ne pas manquer. Oscillant entre vignobles et montagnes, les premières traces d'une occupation attestée dans la zone remontent au VIII ou l’on fait mention d’un domaine agricole sous le nom de Ratbaldsvilare.

Au XIe siècle, le seigneur Reinbaud fait construire le château de Reinaudpierre qui prendra plus tard le nom de Ribeaupierre, une puissante famille de la région. À la fin du XIIIe siècle, le bourg obtient le statut de ville, à cette période des murailles sont construites et entourent la ville, divisée à présent en 4 quartiers indépendants.

À la fin du XVIIème siècle la famille de Ribeaupierre s’éteint laissant derrière eux les trois châteaux forts : le château st Ulrich, le plus ancien et le plus important des 3, le château Girsberg et le château du Haut-Ribeaupierre, le plus élevé des 3. Louis XIV, maître de l'Alsace,  confère le comté à la famille de Birkenfeld qui les conservera jusqu’à la Révolution.

Plus tard, la ville s’étend et se modernise, elle devient un important centre textile, les remparts et tours sont abattus.

Les ruines de ces châteaux dominent encore aujourd’hui la cité et les collines environnantes. Vous pouvez y accéder par un sentier. La ville conserve de ses fortifications médiévales, une partie de ses remparts et quelques tours défensives.

Aujourd’hui, de nombreux monuments et édifices méritent le détour : l’Hôtel de ville, les vestiges des châteaux, l’ancienne halle aux blés… En plus de son riche patrimoine historique, ses rues d'architecture médiévale, ses maisons à colombages et autres nombreuses attractions patrimoniales, Ribeauvillé sait attirer de nombreux touristes par ses festivités qui mobilisent la ville entière tout au long de l'année.

Riquewihr (Haut-Rhin)

Les habitants de Riquewihr s'appellent Riquewihriens, Riquewihriennes.

Remontons à l’époque romaine pour retracer les origines du village. Les vestiges d’un « speculum », une tour d’observation témoignent d’une ancienne cité romaine.

Au XIIIe siècle,  le domaine tombe dans la famille des Reichenstein, après avoir appartenu aux ducs d’Alsace. Le château fort des Reichenstein construit avant 1255 fut ruiné dès 1269 par Rodolphe de Habsbourg, futur empereur d'Allemagne. A cette époque, le village est en possession des comtes de Horbourg qui construisent en 1291 la première enceinte fortifiée. En 1320, les Horbourg obtinrent l'autorisation d'élever leur domaine en « ville », donnant ainsi une certaine importance à la cité.

Les Horbourg vendent leurs terres à Ulrich X de Wurtemberg en  1324 qui garderont la ville jusqu’à la Révolution. C’est au XVIe siècle que Riquewihr connaît une grande prospérité grâce aux vignobles. La ville est rattachée à la France en 1796 et ne subit que peu de dégâts lors des deux guerres mondiales, ce qui explique son extraordinaire état de conservation.

Riquewihr est aujourd’hui un des villages les pus connus d’Alsace et son emplacement lui confère un charme fou. La Grand’rue traverse le centre historique du nord au sud.

Andlau (Bas-Rhin)

Les habitants d'Andlau se nomment Andlaviens, Andlaviennes

Ce village viticole mérite d’être visité au vu des nombreux joyaux qu’il comporte.

Le territoire est sans doute occupé dès l’époque gallo-romaine et se développe autour de l'abbaye de moniales fondée en 880 par Richarde de Souabe, la fille du comte d’Alsace.

Selon la légende, Richarde est accusée d’infidélité par son mari. Afin de démontrer son innocence, elle se soumet à l'épreuve du feu : elle traverse les flammes pieds nus et vêtue d'une chemise enduite de cire sans aucune brûlure. Justifiée, mais meurtrie par les soupçons de son mari, elle se réfugie dans la forêt. Un ange lui apparaît et lui demande de fonder un monastère à l'endroit que lui indiquera une ourse. Elle aperçoit la bête à l'entrée du val d'Eléon. C'est donc à cet endroit que s'élèvera l'abbaye d'Andlau.

Richarde est canonisée en 1049 par le pape Léon IX, un alsacien et portait le titre de princesse du Saint-Empire.

On trouve les premières références à la famille d’Andlau au XIIe siècle. C’est une des lignées les plus anciennes de France. Cette famille a construit le château du Haut-d’Andlau.

Aujourd’hui, Andlau dans son écrin de vignes et de forêt saura vous charmer grâce à ses ruelles pittoresques, ses châteaux, sa fontaine Sainte-Richarde, son Abbatiale Saint Richarde et beaucoup d’autres joyaux qui vous garantiront une visite charmante.

Le petit spot photo : La gloriette du Kastelberg au cœur des vignes, idéal à découvrir au lever ou au coucher du soleil !

Ferrette (Haut-Rhin)

Ses habitants sont appelés les Ferrettiens et les Ferrettiennes.

Cette petite ville est nichée au pied de son château, l’un des plus anciens d’Alsace. Sa première mention remonte à 1105. Il appartenait aux Comtes de Montbéliard qui décident de se partager leurs possessions. Frédéric s’approprie les terres alsaciennes et devient le 1er comte de Ferrette. Les Ferrette développent leur domaine sur plus de deux siècles et s’imposent jusqu’à devenir une des maisons les plus puissantes d’Alsace. De 1105 à la fin du XIIIe siècle, le comté de Ferrette est pratiquement un état souverain.

Entre 1446 et 1615 le château subit des travaux de fortifications et de rénovations à plusieurs reprises afin de l'adapter aux armes à feu. C’est à cette période que le nouveau village au pied du château voit le jour sous le nom de Ferrette. L'ancien village prend alors le nom de Vieux-Ferrette. En 1540, le château passe aux mains d'une famille de banquiers, les Fugger. La guerre de Trente Ans fait des ravages sur le château et le village.

En 1659, Louis XIV lègue la seigneurie de Ferrette à son Premier ministre Mazarin. Le château devient peu à peu une ruine. Aujourd’hui les ruines sont composées en deux parties : château supérieur et château inférieur.

Cette charmante petite ville plongée dans la verdure vous offre son château, son église, son hôtel de ville classés, ses nombreux sentiers… sans oublier la Grotte des Nains ! Cachée sous les arbres, la légende raconte que des petites femmes et petits hommes de terre habitaient la grotte… Ce merveilleux village n’a pas fini de vous dévoiler ses secrets !

La grotte des Nains à Ferrette (Source photo : detoursenfrance.fr / sundgau-sud-alsace.fr)

Hunawihr (Haut-Rhin)

Ses habitants sont appelés les Hunawihriens et Hunawihriennes.

Situé entre Riquewihr et Ribeauvillé, la légende faire remonter les origines du village à un des premiers seigneurs de la noblesse du pays nommé Hunon et à son épouse Huna. Selon la tradition, cette dernière a réalisé un miracle lorsque les vignerons n’avaient pu faire de récolte : la sainte lavandière de son surnom fit couler du vin de la fontaine lorsque le raisin manquait. Ils léguèrent Hunawihr au monastère de Saint-Dié au VIIème siècle.

Le village appartient ensuite aux seigneurs de Horbourg et en 1324 au comte Ulric de Wurtemberg, déjà propriétaire de Riquewihr. La mairie du XVIe siècle est un des bâtiments les plus anciens d’Hunawihr.

Ce qu’il faut absolument visiter dans ce village, c’est l’église Saint-Jacques le Majeur ! Bâtie sur les fondations d’un sanctuaire remontant au Xe siècle, l’église et le cimetière fortifié sont entourés d’un rempart du 13e siècle. Elle fut un lieu de pèlerinage dédié à la sainte et servait aussi de donjon, où les habitants pouvaient se réfugier en cas d'attaque.

Ce village viticole est composé de maisons de vignerons à pignons sur rues aux petites cours étroites qui pour la plupart, datent du 16ème au 18ème siècle. Les habitations de vignerons limitent l'ornementation aux colombages, aux encadrements de fenêtres et au portail.

Le village de Hunawihr est une destination idéale pour les amoureux de la nature le village offre un point de vue sur la nature environnante : les vignes et le massif des Vosges. D’ailleurs, c’est dans cet environnement unique que de nombreuses espèces ont trouvé refuge comme les cigognes ! Aujourd’hui, vous pouvez visiter le parc des cigognes, oiseaux emblématiques de l’Alsace.

Hunspach (Bas-Rhin)

Ses habitants sont appelés les Hunspachois et Hunspachoises.

Il figure parmi les plus beaux villages de France et a été élu village préféré des français en 2020. Les premières mentions écrites du village datent de 1298.

En 1619, Hunspach passe sous administration suédoise. Après avoir été attaqué et détruit par les troupes impériales en 1633, des immigrants suisses rebâtissent le village. En 1787, la Suède rend le village à la Couronne de France.

L’agriculture est l’activité fondatrice du village. Lors de la guerre de Trente Ans, les réfugiés français et immigrants suisses construisent à l’aide des ressources locales, des maisons semblables à celles de leur pays d’origine. Aujourd’hui encore, Hunspach et ses habitants vivent de la terre et entretiennent leur habitat typique.

Les maisons à colombages des XVIIIème et XIXème siècles avec leur toiture et leurs couleurs offrent un paysage harmonieux. Ce village fleuri, à travers son architecture, ses costumes et ses traditions, raconte une part de l'histoire de l'Alsace et saura vous embarquer au gré des basses collines et de longues terres cultivées.

Kaysersberg (Haut-Rhin)

Ses habitants sont appelés les Kaysersbergeois et Kaysersbergeoises.

Un des villages viticoles les plus connus de la route des vins d’Alsace, Kayserberg a été élu village préféré des français en 2017. On le mentionne pour la première fois en 1227, lorsque l'empereur du Saint Empire romain germanique, Frédéric II ordonne l'achat du petit château pour prendre le contrôle de la vallée de la Weiss qui relie la Haute Alsace à la Lorraine. A cette époque, l’entrée de la vallée est inhabitée.

Au début du XIIIème siècle (vers 1218), l'empereur construit une forteresse pour se protéger des ducs de Lorraine qui auraient pu emprunter ce passage afin d’envahir l'Empire. C'est le début de l'époque prospère de la ville, sous le contrôle de la famille des Hohenstaufen.

Aux XIVème et XVème siècles, la ville prospère grâce à l'attribution de nombreux privilèges et son vin connaît un succès tout en s’exportant dans l’Empire.

Le XVIIème siècle est difficile, la guerre de Trente Ans ruine la ville florissante et laisse la région abattue par le passage des armées. La ville renoue avec la prospérité et se repeuple peu à peu jusqu’à la Révolution française.

Au XIXème siècle, c’est l'industrie du textile qui se développe.

Ce site médiéval saura vous surprendre grâce à son château impérial en ruine qui domine la ville, ses maisons à colombages ornés et ses ruelles pavées. Pour visiter la ville de façon ludique et originale vous pourrez faire le jeu de piste. A la période de Noel, le village est très animé, il est d’ailleurs connu pour son marché de Noel traditionnel, qui vous emmènera dans un univers féérique !

Molsheim (Bas-Rhin)

Ses habitants sont appelés les Molshémiens et Molshémiennes.

Molsheim connaît une histoire riche depuis le Moyen Age. Eloignée des touristes, son histoire patrimoniale en fait un des villages mondialement connus, notamment pour être le fief historique des usines Bugatti.

Des fouilles réalisées en 1935 montrent que les premières traces d’occupation du territoire datent des Mérovingiens (VIe siècle). Quant aux premières mentions de Molsheim, elles n’apparaissent qu’en l’an 820.

Au Moyen-Age, le site était en possession des évêques de Strasbourg. En 1263, la ville est entourée d’un mur d’enceinte que l’évêque Jean de Dirpheim agrandit en 1318. Il contribue grandement au développement de la ville qui s’étendra largement entre le XIVème et XVème siècles. Tout comme les autres villages aux alentours, Molsheim connaît des destructions lors de la révolte des paysans en 1525 et de la guerre de Trente Ans.

La ville est connue pour plusieurs raisons, notamment pour avoir abrité les célèbres usines Bugatti, mais également pour avoir été une ancienne cité épiscopale qui devint au début du XVIIe siècle un centre de la Contre-Réforme. Au cœur du village se cache un des seuls monastères intra-muros de moines chartreux. Aujourd’hui, il abrite un musée ou sont conservées les pièces dédiées à l'histoire de la famille et des usines Bugatti. Mais les véhicules de la marque ne sont visibles qu'un seul week-end par an, en septembre pour le festival.

La deuxième rareté de la ville est un orgue Silbermann à 2 claviers avec un écho complet qui se trouve à l'intérieur de l’église des Jésuites, l’unique exemplaire de la région !

Cette ville est un bijou patrimonial à visiter, flâner dans ses rues chargées d’histoire, découvrez ses places, son siège de corporation des bouchers, son château bâti vers 1770, son église… Tout en profitant de la merveilleuse architecture des maisons richement décorées !

Betschdorf (Bas-Rhin)

Pour terminer le tour de nos villages d’Alsace, nous ferons un détour par Betschdorf. C’est un site qui fut occupé par les Celtes et les Romains. Au Moyen Age, le village appartient à la seigneurie des Hattgau puis passe entre les mains de différentes familles nobles et seigneuries.

Mais c’est la poterie qui est au cœur de l’histoire de Betschdorf. En 1586, un certain Knoetchen, potier allemand apporte avec lui le secret de la fabrication de la poterie de grès. Le village est entouré de terres argileuses et Betschdorf devient rapidement un centre de production, fournissant une bonne partie de la vaisselle aux villes et villages environnants.

En 1717, une autre vague de potiers venus de Rhénanie s'y installe et le développement de ce savoir-faire connaît son apogée vers 1865. Depuis le village lie sa prospérité à cette poterie tout comme Soufflenheim.

Aujourd’hui, Betschdorf perpétue ces traditions ancestrales où vous pourrez découvrir des poteries traditionnelles et contemporaines. Si vous le souhaitez, il est possible de visiter le musée de la poterie consacré à la poterie en grès au sel, le musée est abrité dans une maison à colombages datant du début du XVIIIe siècle.

De plus, Betschdorf détient un fort patrimoine religieux, 5 églises se dressent au cœur du village dans lesquelles vous pouvez admirer des orgues merveilleuses et des fresques du XVe siècle. Outre son artisanat et ses églises, le village dispose d'un riche patrimoine naturel.

Tout est réuni pour vous faire découvrir un village merveilleux, riche en histoire mêlant artisanat et religion tout en disposant d’un cadre naturel agréable !

il existe beaucoup d'autres très jolis villages en Alsace, nous espérons que notre sélection vous a plu et vous donne envie de visiter cette belle région !

N'hésitez pas à télécharger l'application pour retrouver les points d'intérêts de ce village sur Henoo !

Retrouvez tous les Noo d'Alsace ici.


wikipédia
visit.alsace
thetrainline.com
mon-grand-est.fr
alsace-passion.com
ferrette.fr
les-plus-beaux-villages-de-france.org

Mots clés

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.