4 lieux insolites des Journées Européennes du Patrimoine en France

Patrimoine 28 sept. 2021

Le week-end du 18 et 19 septembre s'est déroulé la 38ème édition des journées européennes du patrimoine. À cette occasion, de nombreux sites culturels ont ouvert leur porte pour vous proposer leurs plus belles exclusivités.

Découvrons ensemble quelques-uns des Noo les plus insolites présentés à cet événement.

Vous pouvez télécharger Henoo, l'application gratuite et collaborative permettant de découvrir et partager le patrimoine qui vous entoure !

Retrouvez tous les points d'intérêts insolites en France dans cette liste : Liste des lieux insolites.

Le Labyrinthe Géant des Monts de Guéret

Le Labyrinthe Géant des Monts de Guéret (Source photo : France Bleu)

Tout commence en 1992, l'année du labyrinthe en Grande Bretagne. Un habitant originaire de la Creuse, qui à l'époque travaillait dans le tourisme, repéra cette tendance. Un an plus tard, un groupe de chrétiens créa une association pour développer la région et inciter ses habitants à entreprendre, à se lancer dans de nouveaux projets dans un but social : employer des personnes défavorisées.

C'est en 1995 que le labyrinthe voit le jour, il se nommait initialement « le labyrinthe végétal » en référence à la volonté de son créateur de vouloir étendre son projet par le biais de différentes régions voisines et relancer l'attractivité des espaces verts.

Mission réussie pour ce monsieur puisque ce labyrinthe existe toujours. Il s’étend aujourd’hui sur une superficie de plus de 6 hectares en pleine nature. C’est une activité à faire en famille qui animera les plus petits comme les grands. Le parcours dure environ une heure, une heure de pure réflexion, de recherche et d’éveil.

De plus et en exclusivité pour les journées européennes du patrimoine, de nombreuses activités insolites ont été mises à l’honneur : jeux d’adresse, visite de la mini-ferme, découverte du vallon humide, jeux de société géants…

Pour toi, amateur de nouveauté, tu peux désormais découvrir un Escape Game des plus originaux dans un cadre ressourçant en pleine nature.

Le parc est habituellement ouvert les mercredis, samedis et dimanches de 14 h à 20 h.

Le château de Robersart Wambrechies

Le château de Robersart à Wambrechies (Source photo : Wambrechies.fr) 

L’histoire démarre au XIIIème siècle lorsque Madame Jeannes de Flandres fait aménager la Deûle, une rivière dans le Haut-de-France, permettant à la ville de Wambrechies d’être le seul lieu de passage du canal. Très vite, le pont deviendra payant et donc source de business.

C’est pourquoi, la construction du château appelé auparavant « Le château de Leringhien » voit le jour.

Au fil du temps, sa proximité avec la rivière va le rendre fébrile et il s’écroulera à deux reprises.

Une première fois au XVIème siècle, où il sera reconstruit avec des matériaux plus forts. Le château doit être plus solide. Malheureusement, le sort va s’acharner puisqu'il sera affaibli par l’évolution des aménagements du canal et s’effondrera une nouvelle fois.

La dernière version du château, telle que nous la connaissons aujourd’hui, doit son image à Louis-Joseph de Broide, qui décide de s’inspirer du style Renaissance pour sa reconstruction en 1760. Il sera bâti à partir de matériaux locaux : des briques rouges et de la pierre blanche de Lezennes ; ce qui donnera alors l’alliance « rouge-barres ».

En 1810, le vicomte Martel Obert de Quévy et sa femme Alexandrine Robert de Robersart deviennent les nouveaux propriétaires. Leur nièce Juliette, comtesse de Robersart en sera la dernière résidente, elle donnera alors son nom au château. Elle décédera en janvier 1900, ses successeurs vont céder la demeure à l’Eglise.

Au fur et à mesure, son état va se dégrader et en 1982, le clergé va le céder à la commune.

Des travaux de rénovations sont entrepris donnant ainsi l’allure du château de Robersart tel que l’on le connaît. Les visites sont ouvertes en 1998.

Depuis, le musée de la poupée et du jouet s’y est installé, permettant une découverte pour les petits et un retour en enfance pour les grands inspirant alors à une nostalgie unique, « un voyage enchanté au temps de vos aïeux ».

Ce cadre et cette bâtisse digne d’un réel conte de fée vous accueillent initialement tous les week-ends de 14 h à 20 h. Exceptionnellement à l’occasion de ce week-end, vous pourrez découvrir l’histoire de la ville et une visite entière du château était possible à travers un Escape Game insolite ayant pour titre « Les clés de Robersart ». Cet Escape Game va alors retracer le passé du château, son histoire et son énigme.

Le musée de l’Atome et « sa Boule de Chinon »

La boule de Chinon Musée de l'Atome - Centrale Nucléaire de Chinon (Source photo : La Nouvelle République)

Après la seconde Guerre Mondiale, dans les années 50, une menace pèse : celle d’une Guerre Froide. Pour éviter un retour aux conflits, et en vue des progrès techniques et technologiques établis en temps de guerre, la France décide d’accélérer elle aussi son développement scientifique et énergétique notamment dans le domaine de l’électricité et du nucléaire.

C’est ainsi que Chinon, dans un but de recherche militaire, est désigné comme lieu d’accueil et premier site de production d’énergie.

Les travaux débutent en 1957, la construction est exceptionnelle, unique en son genre, les infrastructures choquent les populations de par sa taille et son architecture pour le moins habituelle et banale.

La boule de Chinon est le premier réacteur, il mesure 57 mètres de haut pour 55 mètres de diamètre. Il sera mis en service 6 années après le commencement des travaux ; c’est-à-dire en 1963. Elle possède un esthétique particulier, très futuriste, un design à l’image des pensées de l’époque sur la science et l’avenir des sciences.

Pendant dix ans, cette centrale se révélera être le pilote industriel des fournisseurs d’énergies comme EDF ou CEA. C’est une véritable réussite nationale, à tel point que le célèbre chef-d’œuvre cinématographique «Fantômas se déchaîne » avec Louis de Funès y sera tourné.

Comme le dit l’expression « toutes les bonnes choses ont une fin », l’année 1973 signe la fin du réacteur et de la centrale. La population et les élus sont unanimes : ils souhaitent conserver les infrastructures et bâtiments intacts, preuve d’un passé riche et glorieux en recherche et progrès.

EDF va alors offrir une seconde vie à la centrale en la transformant en musée et c’est en 1986 qu’il ouvre ses portes au public en proposant une visite guidée. Le décor est inchangé, le contexte est resté tel qu’il était à l’époque de sa construction.

Maintenant, il est désormais possible d’admirer la vue depuis le sommet de la boule. Tous les mercredis et samedis soir, un spectacle de lumière y est projeté.

Curieux, si tu le désires, tu trouveras la visite virtuelle 3D, des animations digitales sur le mix énergétique, des espaces de découverte et conférences mais également des expositions interactives sur plusieurs thématiques en lien.

La visite de ce musée dure environ deux heures. Les activités sont très ludiques et pédagogiques, une bonne découverte à faire en famille lors des journées européennes du patrimoine.

Le palais de l’Elysée

Le palais de l'Elysée, Paris (Source photo : elysee.fr)

L’Hôtel d’Evreux, plus connu sous le nom de « Palais de l’Elysée » a été construit en 1718 par Armand-Claude Mollet pour le comte d’Evreux, Monsieur Louis-Henri de la Tour d’Auvergne.

Ce palais, le plus emblématique de France possède un lourd passé historique. Il a notamment accueilli les plus grands dirigeants du pays au fil des siècles, de passation en passation comme : Louis XV, Napoléon 1er ou encore Napoléon III.

En 1874, le premier président de la république française, Mac Mahon s’y installe. C’est seulement à partir de 1947 qu'il obtient une connotation et une fonction présidentielle sous le mandat de Vincent Auriol.

C’est un peu plus tard, en 1958, lors de l’arrivée au pouvoir de Charles De Gaulle et à l’instauration de la Vème République que l’Elysée devient le principal arbitre et symbole de la politique française. Depuis, ses habitants se succèdent, prônant ainsi un réel enjeu politique à cette bâtisse.

Son architecture classique très luxueuse est localisée depuis 1889. On y trouve deux entrées principales, trois niveaux, deux ailes, d'impressionnants jardins qui comprenaient à l'époque de nombreux chefs-d'œuvre et Noo aujourd'hui présent pour la majorité d'entre eux au musée du Louvres. En tout, c'est plus de deux hectares de culture avec 11 179 m2 dont 300 m2 consacrés à des appartements privés.

C'est une chance car à l'occasion des journées européennes du patrimoine, l'Elysée ouvre exceptionnellement ses portes au public à travers une visite inédite. Vous êtes reconnu personnellement dans ce qui peut être considéré comme « l'un des palais les plus connus du monde » dans lequel ont résidé et ont été reçus, un certain nombre de dirigeants politiques.

Si tu as loupé l'événement, ne t'inquiète pas, tu peux toujours découvrir la visite virtuelle sur le site web de l'Elysée en attendant de t'y rendre personnellement.

Créez et partagez vos propres Noo sur Henoo !

Mots clés

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.